Est-ce que le Yoga fait du bien?

Est-ce que le Yoga fait du bien au corps ?
Longtemps, lorsque je pratiquais, je me suis mal placée. Comme beaucoup, j’imitais les postures au lieu de chercher à les vivre et les comprendre. Certaines postures n’étaient que mystère.
Comme j’étais jeune et assez souple, je n’avais pas trop de difficulté à donner l’illusion que je comprenais et que je maîtrisais.
Longtemps j’ai pratiqué en suivant des indications parfois contradictoires, d’un enseignant à l’autre.
Longtemps je me suis blessée.
Un peu, souvent. Mon corps était bien plus jeune et résilient.
Beaucoup, une fois! J’ai mis un an à en remettre.
Il y a de nombreux discours en Yoga:
“La posture n’est que secondaire.”
“Le véritable Yoga n’est plus que pratique posturale, il faut s’affranchir de la spiritualité.”
“La douleur se transcende.”
Il y a les tenants du Yoga traditionnel et ceux du Yoga moderne.
Alors même que le Yoga que nous pratiquons maintenant, qu’il se réclame d’une école traditionnelle ou d’une école moderne, est exactement le même, né au même moment, il y a une centaine d’années!
Lorsque vous pratiquez, que recherchez-vous ?
Le Yoga se veut union. Vecteur de transformation.
Je ne saurais prendre parti entre le corps et l’esprit.
Maltraiter son corps pour s’installer dans une posture dommageable pour ses articulations, pour sa posture, pour sa digestion ne peut qu’entraver un travail plus subtil du souffle et de l’énergie.
Se couper de ses sensations pour ne faire du Yoga qu’une pratique sportive, plus ou moins rapide, plus ou moins bien exécutée, ne peut qu’appauvrir le rapport que l’on établit à soi.
Alors oui, le Yoga est spirituel. Postural. Méditatif.
Il se veut réussir à lier ce qui trop souvent en nous est séparé.
Asseyez-vous dans votre canapé, ou comme si vous l’étiez mais au sol, par terre. Laissez le corps s’affaisser comme trop souvent il l’est.
Observez votre respiration. Êtes-vous sûrs de bien respirer? Et si le corps est affaissé, la respiration entravée, restreinte voire coupée, pensez-vous vraiment qu’il va être aisé de percevoir des énergies subtiles?
Qu’est-ce qui circule? Souffle – sang – lymphe – influx nerveux etc. Est-ce que le corps est mobile aussi à l’intérieur ? Est-ce que les divers organes et tissus sont libérés et non pas comprimés, bloqués ?
Lorsque vous pratiquez des postures visuellement esthétiques, est-ce que vous les reproduisez ou bien est-ce que vous saisissez leur sens?
Est-ce que vous avez mal pendant ou après la pratique? Est-ce que votre respiration reste aisée ? Est-ce que votre respiration reste, avant tout?
Longtemps j’aimais pratiquer vite et fort, et même si j’avais une conscience plutôt fine de mon corps, beaucoup de choses me restaient encore incomprises.
De rencontres en rencontres, le chemin en Yoga, et en Wùo-Taï, pratique qui a affiné ma perception anatomique et sensible du corps, m’a mené vers des enseignants auprès de qui je trouve de quoi me nourrir et de quoi nourrir mon enseignement:
Serge Gastineau et Catherine Bellière pour leur très nourrissant Yoga postural et sensible (vous admirez leurs belles et justes postures sur les photos ci-dessous), Michèle Lefèvre et Isabelle Hernandez pour la richesse de leur Yoga sensible, énergétique et ayurvédique, Roland et Nathalie Combes qui m’ont initié à la vision anatomique, ostéopathique, sensible et énergétique du corps, des organes et du mouvement.
Mes enseignants ne sont pas glamour. Ils ne sont pas instagrammables. Ils n’ont pas de vêtements de Yoga à la pointe de la mode. Ils ne sont pas consensuels. Ils sont rigoureux mais drôles.
Mes enseignants sont justes et leur rencontre met du sens dans cette pratique infiniment riche qu’est le Yoga.
Alors est-ce que le Yoga fait du bien au corps?
Oui. Le Yoga postural peut être un merveilleux outil de réappropriation et de compréhension de son corps. Cependant il est alors exigeant et sans fards. Il demande une implication personnelle importante.
Quand vous expérimentez la justesse dans les postures, vous arrêtez de vous blesser sur votre tapis, vos lombaires sont préservées, vos coudes et genoux débloqués, votre bassin peut s’ouvrir, vos épaules se relâcher. Vous arrêtez également de vous blesser dans la vie quotidienne, vous vous tenez mieux, vous marchez mieux, vous digérez mieux, vous respirez bien mieux!
Quand vous êtes dans la justesse du corps et du souffle, vous accédez à ces sphères subtiles que l’on nomme “Prana” ~ Énergie subtile, “Chakra”~ centre énergétiques.
Vous comprenez comment placer les Bandha ~ verrous énergétiques, sans léser votre corps, notamment le périnée et les cervicales.
Vous expérimentez ces états de conscience modifiée que l’on recherche et que l’on appelle “Pratyahara” ~ retrait des sens, “Dharana” ~ concentration, “Dhyana” ~ méditation.
J’entends certains marmonner intérieurement : “Pour autant est-ce que le Yoga se doit d’être prise de tête ?”
Oui et non, à part égale.
La rigueur se marie au lâcher-prise.
Le Yoga est une boucle de: répétition – observation – expérimentation – remise en question …
Lorsque B.K.S Iyengar disait que notre corps est un temple et les Asana (postures) notre prière, il ne se coupait pas de la richesse de ce qui s’installe quand le temple qu’est notre corps est solide et stable.
École de la patience, le Yoga nous propose de nous observer tel que nous sommes.
À partir de septembre je vous propose:
– un cours de Base du Yoga le jeudi à 18h30: Asana, Pranayama.
Le focus se fera sur les fondamentaux des postures, le travail de l’assise, l’approche de la respiration et de la méditation.
Ce cours est absolument tous niveaux. Revenir à la base pour un pratiquant de longue date est une merveilleuse expérience.
– un cours de Yoga avancé de 4 h une fois par mois, avec repas partagé.
Ce cours ne s’adresse pas aux débutants puisqu’il requiert une bonne conscience et connaissance de son corps ainsi que l’envie d’explorer plus finement le Yoga dans toutes ses sphères.
Ces deux cours ainsi que tous les autres mettent évidemment l’accent sur la justesse:
– placement du bassin
– mobilisation des hanches
– ouverture et mobilisation de la ceinture scapulaire
– mobilité de la colonne vertébrale dans son entièreté
– tonicité des jambes
– étirement et renforcement du corps dans son ensemble
– travail de certains Pranayama
– pratique de la posture assise
– techniques de concentration et de visualisation
– approche de la méditation
– notions de l’histoire, de la philosophie net de la spiritualité du Yoga
– travail énergétique
– travail du son
Les inscriptions sont ouvertes!
Je serai présente samedi 25 et dimanche 26 juillet à la salle de Belfort pour vous rencontrer, répondre à vos questions et prendre vos inscriptions.
Le site sera prochainement actualisé avec toutes les informations. Vous pouvez également obtenir ces informations en m’envoyant un mail à contact@yoghamsa.com!