Jeudi Défi & Ayurvéda

DÉFI DU JOUR


Défi détente avec la posture de Supta Baddha Konasana – l’angle lié allongé- en variante Yoga reposant/régénérant.

La posture agit sur :
– la détente du dos
– l’ouverture passive des hanches et de l’intérieur des cuisses
– la stimulation passive des viscères et organes internes
– l’apaisement du système nerveux

Vous avez besoin d’un gros et long coussin assez ferme (ici un bolster de @chinmudrayoga), surélevé en son extrémité par ce que vous voulez: des briques (de Yoga), des coussins, un chien qui dort.

L’ouverture des hanches est contrôlée et modérée par des blocs en mousse (ici de @laboutiqueyogimag ) placées sous le haut des cuisses (plus précisément au contact du grand trochanter).
Il est possible d’utiliser des coussins pour modérer l’ouverture des hanches : celle-ci doit être confortable.

Les chevilles sont entourées et soutenues par une couverture roulée. Un drap de bain roulé est parfait. Le but étant de ne pas laisser les chevilles s’écraser au sol.

Il vous est possible de placer des supports sous les avants-bras et le dos des mains pour une détente accrue de la ceinture scapulaire. Cela aide également à éloigner les épaules des oreilles et préserver les cervicales.

Si votre tête à tendance à basculer vers le plafond, placez une petite serviette de bain pliée sous l’arrière du crâne.

Les ischions sont au sol, le sacrum contre le rebord du coussin et la courbure des lombaires épouse celle du coussin.

Parfaite pour les femmes enceintes, également en post-partum (avec bébé qui dort sur soi par exemple) et pour contrer un SPM intense. Elle est indiquée également durant les règles, surtout si celles-ci sont douloureuses avec une sensation de lourdeur.

Les sportifs l’apprécient pour cet étirement passif et profond des hanches et des adducteurs qui aidera au relâchement des chaînes postérieures.

Proposez-la à vos enfants, le soir, en écoutant de la musique ! (Ils ont souvent les hanches déjà très raides.)

Vous pouvez rester entre 10 et 20 minutes dans cette posture.

Bonne détente 🙏


A Y U R V E D A

J E U D I ~ A Y U R V E D A

Le Dosha Vata – Air (Vayu) et Ether (Akasha – correspond à la notion d’Espace) signifie étymologiquement « ce qui fait bouger les choses ».

Les caractéristiques, ou qualités (Guna) de Vata sont le froid, le sec, le rugueux, le mobile, le subtil et le dur.

De quoi s’occupe Vata ?

– Il est la force principale de notre système nerveux
– Il régit notre équilibre mental et sensoriel
– Il s’occupe de notre orientation motrice
– Ils nous permet de développer nos facultés d’adaptation et de compréhension

Lorsque Vata est en prédominance dans l’équilibre des trois Dosha, on dit qu’il y a une Prakriti (Nature, constitution) Vata.

Cela a des incidences sur la physionomie, l’anatomie, le métabolisme et la psychologie où l’on retrouve les mêmes Guna que le Dosha Vata.

Ainsi les personnes dont le Dosha dominant est Vata ont du sec, du léger, du froid, du rugueux, du mobile, du subtile et du dur dans leur aspect physique, dans leur métabolisme, dans leur psychologie.

Vata a tendance à avoir un physique plus léger et mince, avec une peau et des cheveux plus secsque les autres Prakriti. Le sec se retrouve dans la propension aux articulations craquantes.

Il peut y avoir plus fréquemment des irrégularités physiques, telle que la scoliose (les os étant principalement gérés par Vata) ainsi que des assymétries (dans les traits du visage par exemple).


La résistance de la Prakriti Vata est relativement faible. Les caractéristiques psychologiques d’une Prakriti Vata sont :

La créativité et l’imagination
La capacité d’abstraction
La capacité de communication
La flexibilité et la spontanéité
Le goût du changement et l’adaptabilité
La rapidité intellectuelle
Une mémoire peu performante
Peu de goût au pouvoir
La fragilité du système nerveux avec des risques de soucis, d’anxiété de dépression et de peur

La semaine prochaine, les caractéristiques du Dosha Pitta !


Recevez Conseils avisés et Positions de yoga directement dans votre mail !