Jeudi Défi & Ayurvéda

DÉFI DU JOUR



& anatomie

Avec la distinction entre la rotation interne et la rotation externe (du haut du bras à l’articulation de l’épaule).

Dos voûté, épaules enroulées vers l’avant sont les signes d’une rotation interne accentuée.

Dans la posture du Chien Tête en bas – Adho Mukha Svanasana – cela est particulièrement flagrant. L’appui des mains au sol entrave souvent le juste placement du bras et de l’épaule. La faute en incombe fréquemment au blocage du coude, parfois en hypertension, ainsi qu’aux tensions dans le dos, à la fermeture du haut de la cage thoracique et à de mauvaises habitudes posturales.

Regardez sur la photo la différence de placement des épaules, la distance avec les oreilles, le dégagement de la nuque, l’impact sur l’étirement du dos! Le souffle en est également modifié.

Travaillez cette mobilité de l’épaule, ce passage de la rotation interne à externe :
– debout, sans appui des mains
– mains contre un mur
– en table (quadrupédie), mains au sol

Quand le mouvement est fluide, quand vous sentez que vous avez la liberté du contrôle (oui,oui, liberté du contrôle !), comparez la différence de ressenti dans votre Chien Tête en bas !


A Y U R V E D A

J E U D I ~ A Y U R V E D A

Que sont les Dosha ?

« Le premier facteur en Ayurvéda est le Dosha, c’est-à-dire le fonctionnement intelligent ou homéostasie, l’état qui recherche et maintient constamment l’équilibre dans l’organisme. »

(Atreya Smith)

Ce concept moderne d’homéostasie est divisé, en Ayurveda, en trois fonctions, trois principes intelligents, qui, ensemble, contrôlent toutes les opérations physiques.

Ce sont Vata, Pitta, et Kapha.

L’un des trois tend à dominer le fonctionnement général du corps et devient caractéristique de la nature globale, originelle (Prakriti) de la personne ➡️ Les Dosha sont donc responsables à la fois de l’homéostasie et de la nature de l’individu (Prakriti)

– Ils gouvernent l’anatomie et la physiologie du corps ainsi que la régulation des systèmes physiques et du métabolisme des tissus.

– En nous tous fonctionnent les trois Dosha ensemble pour nous maintenir en vie. Cependant nous sommes tous uniques. Notre constitution est unique et détermine notre physiologie, notre métabolisme et notre orientation mentale : notre constitution, notre Prakriti.

Cette Prakriti nous vient de nos parents, de la prédominance de leurs Dosha lors de la conception, de la saison, de l’alimentation et du comportement de la mère.
Ainsi, la Prakriti d’une personne peut différer de la Prakriti de ses parents, si ces derniers étaient dans un état de Vikriti (déséquilibre) lors de la conception ou pendant la grossesse. Le Dosha dominant lors de la conception peut également influer.

Connaitre notre Prakriti nous permet de mieux nous connaitre, de savoir quel est notre métabolisme (la clé en Ayurveda) et de travailler dans le sens de cette constitution et non pas contre.

Ainsi nous travaillons dans le sens d’une bonne digestion et d’une parfaite santé.

Il n’y a pas de Prakriti meilleure qu’une autre, car nous avons en permanence les trois Dosha en fonctionnement à l’intérieur de nous.

(La semaine prochaine: bon d’accord mais les Dosha c’est QUOI? On commencera par Vata, de facon très peu originale).


Recevez Conseils avisés et Positions de yoga directement dans votre mail !