Pourquoi chante-t-on « OM » ensemble lors d’un cours de Yoga ? Qu’est-ce qu’un Mantra ?

Un mantra est, selon la tradition indienne, ce qui perdure de la langue primitive (Devavâni), la « voix des Dieux », employée par les sages et les maitres.

Un mantra n’est pas une prière, tout du moins pas seulement. Il s’agit d’un ensemble de mots ou d’un ensemble de lettres, sans signification précise voire inintelligibles.

Le sens du Mantra est inscrit dans son son, son qui suggère puis révèle son contenu.

« Mantra » est issu de la racine « Man » qui signifie « penser ». « homme » dérive de la même racine.

Grâce aux Mantras, l’homme retrouve l’acte de création, concrétisant la pensée, par la parole.

On considère en Yoga que le mental prend la forme de l’objet qu’il perçoit. Ainsi, en faisant vibrer le nom de l’objet, en le prononçant intérieurement et en se concentrant sur lui, on amène l’objet à être.

Le Mantra est donc une « formule hermétique de puissance et de maîtrise ».

« OM » est considéré comme le mantra des mantra. Il est le son primordial. C’est un son immatériel, sorte de «  »vibration de fond » permanente de l’univers manifesté ou non »,  en lequel tout est contenu. Il s’agit de la syllabe originelle cosmique, le son de l’Absolu, le verbe.

Ce son unique et indivisible est une diphtongue comportant trois caractères :

A correspondant au corps physique, représentant l’état de veille

U correspondant au corps subtil, représentant l’état de rêve et la voie vers la réalisation

M correspondant au corps causal, représentant le sommeil profond et la sagesse

Dans son aspect indifférencié, la syllabe entière, en un seul son, est l’Omkâra, représentant le quatrième état de la conscience dans le Samâdhi.

 

Ainsi, faire vibrer « OM »ou « AUM » ensemble en début et/ou fin de pratique permet de retrouver ce processus créateur à l’origine de tout, de chacun d’entre nous, de notre monde, de notre univers.

Les vibrations s’unissent et au-delà s’unissent aussi les consciences individuelles vers la conscience universelle.

Les vagues de ces vibrations continuent longtemps de résonner en soi, éveillant et unifiant toutes nos enveloppes, Koshas.

 

(Source: Jean Papin, « La voie du Yoga – Yoga Darshana »)